LE TOGO

Situation physique et relief.

Le Togo est l'un des plus petits états africains, d’une superficie de 56 785 km² s'étirant du nord au sud. Il a la forme d’un rectangle allongé d’une longueur de 550 km du Nord au Sud et d’une largeur moyenne de 50 km mais variant entre 40 et 140 km. Le pays a des frontières communes avec le Bénin à l'est, le Burkina Faso au nord et le Ghana à l'ouest. Sa façade sud est ouverte sur le golfe de Guinée.
C'est beaucoup plus un pays de plaines que de hautes montagnes. Il est cependant traversé du sud-ouest au nord-est par une longue chaîne de montagnes et de plateaux qui s'alternent. Le plus haut sommet est le mont Agou, avec une altitude de 986 m.
On trouve également au Togo des massifs d'une altitude peu élevée. C'est la région des plateaux.
A l'extrême nord du pays, c'est la région des savanes où se dresse un plateau aux pittoresques falaises qui complète l'ensemble montagneux.

Végétation et agriculture.

L’extrême nord du pays est sahélien, planté de nombreux baobabs, rôniers, kapokiers et karités. La savane, principalement herbeuse devient plus boisée en descandant vers le sud et au bord des cours d’eau. Dans les régions montagneuses, les terres sont moins cultivées. Les forêts ne constituent plus que 5% du territoire actuellement. Dans la région maritime, les terres sont davantage cultivées. La surface cultivable représente environ 60% de la superficie totale, mais seuls 25 % seraient réellement cultivés (source FAO). A cause de l’absence de mécanisation, la surface cultivée par une famille reste très réduite et rend le travail pénible et peu rémunérateur. Les principales cultures sont le manioc, la maïs, le mil, le sorgho, l’igname, le riz, les patates douces, qui constituent la base de la nourriture. On trouve aussi des fruits tropicaux, du coton, du café et du cacao (exportés), ainsi que des légumes (tomates, adémé, gboma, gombo, carottes, choux, oignons, piments, aubergines).
L’élevage est peu développé au Togo et avec l’augmentation des denrées alimentaires, le peu d’aides accordées aux agriculteurs, le coût des engrais, ce secteur appouve des difficultées. Pourtant, le pays bénéficie d’un climat favorable par rapport à d’autres pays africain, surtout dans le sud du pays.

Découpage administratif et population.

Le Togo est découpé administrativement en 5 régions et 30 préfectures et 2 sous-préfectures.

Les 5 régions :

- Région des savanes 
- Région de la Kara
- Région Centrale
- Région des Plateaux
- Région maritime

La population est estimée en 2007 à environ 6 585 000 d'habitants avec un taux de croissance de 2,7% en 2008, pour une densité de 116 hab./ km².
Lomé, la capitale et la plus grande ville compte à elle seule 1 337 000, soit 20% de la population totale. Plus de la moitié des togolais urbains vivent à Lomé, le reste des urbains se partagent dans les autres grandes villes : Sokodé, Kara, Kpalimé, Atakpamé, Bassar, Tsévié, Aného, Mango, Dapaong...
Mais plus de la moitié des habitants vivent dans des zones rurales où l’accès à l’école et plus difficile, les structures étant parfois éloignées et les revenus plus faibles.
Le Togo est habité par une mosaïque de peuples appartenant à des souches différentes et comporte une quarantaine d'ethnies. Les Ewé et les Kabyé représentent les groupes éthniques numériquement les plus importants du pays. La langue administrative est le français et sa maîtrise par les togolais dépend de leur niveau scolaire.
Le niveau de vie est très bas. Le salaire minimum n’avait pas été augmenté depuis les années 90, malgré la dévaluation et l’augmentation du coût de la vie (logement, denrées alimentaires, transport…). Il l’a été en août 2008 et est passé de 13 000 F CFA à environ 28 000 F CFA, mais cela n’est pas forcément respecté.
La population est extrêmement jeune: 70 % des togolais ont moins de 30 ans et 55 % moins de 15 ans.